Thérapie

Thérapies

Le respect de la personne dans sa dimension psychique est un droit inaliénable. Sa reconnaissance fonde l’action des psychologues cliniciens.
Code de déontologie, 1996

Psychanalyse

La psychanalyse ( ou « analyse » ) est un travail d’élaboration centré sur la parole : l’écoute et l’interprétation du discours du patient. Attentif aux émergences de l’inconscient, l’analyste favorise la mise en mots des maux psychiques. L’enfance, bien qu’en partie oubliée, détermine grandement l’âge mûr : la souffrance passée peut se répéter pernicieusement et induire les déconvenues du présent. Les blessures non cicatrisées du passé (dévalorisations, humiliations, délaissement, agressions, abus, possessivité, surprotection, conflits non résolus, fantasmes inassumés, souvent inconscients d’ailleurs, sentiment de toute puissance infantile non dépassé  etc ) pèsent souvent lourdement sur la vie actuelle.

L’analyse stricto sensu ( on parle aussi de « cure-type » ) suppose, elle, un travail intensif et prolongé. Elle vise un remaniement psychique bien au-delà du soulagement d’un symptôme. C’est en permettant à l’analysant d’accéder à la parole pleine que la cure analytique produit des effets mutatifs parfois décisifs et toujours libérateurs.

Psychothérapies

Centrée davantage sur le symptôme et les difficultés actuelles de la vie de la personne, de durée plus limitée, la psychothérapie a recours à un cadre dont la souplesse (plus grande qu’en psychanalyse) permet une adaptation adéquate à la problématique de chacun. Elle se soucie de l’étayage affectif et d’une insertion plus satisfaisante de la personne dans son cadre de vie en rapport avec son désir singulier.
Les psychothérapies connues sont nombreuses. On en dénombre actuellement plus de 400 et leur nombre ne cesse de croître. Parmi les plus connues d’entre elles, on peut citer la psychothérapie analytique en face-à-face, le psychodrame, la psychothérapie familiale, conjugale, la psychothérapie de groupe, la PNL, la Gestalt, l’analyse transactionnelle, la sophrologie, le Rebirth, le cri primal ou les TCC (Thérapie ComportementaleCognitive) …

Approches psycho-corporelles et relaxation

Dans le cas des psychothérapies corporelles, il s’agit de restituer au patient un accès au sentiment de bienêtre ou de complétude dont la persistance et l’efficace s’accroît progressivement, au fur et à mesure de l’avancement du travail psychothérapique. Les approches psycho-corporelles ont recours à différentes formes de mise en situation, de médiations ( dessin, modelage, jeux thérapeutiques, par exemple des jeux de rôle etc …), de relaxation, ou d’hypnose qui n’en est, au fond, qu’une forme plus sophistiquée. En favorisant des manières inédites d’expression, des prises de conscience et des ressentis, il devient dès lors possible d’élaborer, dans de meilleures conditions, les conflits intérieurs de la personne qui bloquaient jusque là sa vie psycho-affective, ainsi que de développer ses capacités d’action dans la réalité de sa vie familiale, conjugale, professionnelle ou, plus largement, sociale.